photo pour le guide de qualité du colostrum

Une matrice qui crée de la confiance

La transformation du Colostrum est un thème amplement discuté

Un jugement clair, la transparence et la crédibilité sont des conditions nécessaires. Avec le guide de qualité nous vous offrons un guide pour pouvoir déterminer vous même la qualité des différents produits de Colostrum. Pour l’évaluation de la qualité de votre produit marquez les critères correspondants et additionnez les points de l’échelle.

 

Point

de critères

Méthode agricole

 

Collection de

Colostrum

Méthode de

la stérilisation

Extraction

de composants

Methode de

séchage

4 Bio-dynamique Entre 6h

Contrôle

analytique

Pas d'extraction

Rien /

liquide, cru

3 Biologique Entre 12h

Microfiltration

ou

Pasteurisation

(63°C/30 min.)

Extr. de la matiere

grasse et des

caséines

Lyophilisation
2 Conventionnelle Entre 18h

Standardisation

des ingrédients

Pulvérisation
1

Industrielle

(> 500 vaches)

Plus de 24 h

Pasteurisation

(74°C/15 sec.)

Hyperimmunisation Condensation

 

 

Vous marquez les critères de votre produit et additionnez les points:
La meilleure qualité représente 20 points : le colostrum cru sans traitement
La moindre qualité avec 5 points : une qualité dénaturée dans tous les critères


Comme exemple le calcul du produit QuraDea Colostrum Optimal:
Colostrum de l’agriculture bio-dynamique (4 points), collection pendant les premier 12 heures (3 points), sans stérilisation (4 points), pas d’enlèvement de composants (4 points), séché par lyophilisation (3 points) = total 18 points

 

 

Quant à la méthode agricole

L’agriculture industrielle est malheureusement caractérisée par un impact chimique et pharmaceutique, par un affourage forçant la production de lait et non adapté aux ruminants et par un élevage génétique monodirectionnel. L’espérance de vie des vaches n’atteigne même pas six ans.
Les élevages bio-dynamiques (DEMETER) se comprennent comme cercle fermé avec propre fertilisation et alimentation. Il est obligatoire de laisser les cornes aux vaches.

 

Quant au moment de collection du colostrum

Le taux de protéines dans le colostrum diminue très vite après la naissance, de manière d’en avoir un tiers après 12 heures. Le colostrum après 6 heures serait souhaitable mais du point de vue éthique détestable. Soit les veaux n’en reçoivent rien ou sont même éliminé juste après la naissance (car un veau mâle de race laitière n’a pas de valeur), selon la pratique de certains pays.

 

Quant à la méthode de stérilisation

Le colostrum non traité représente la meilleure qualité. Avec le contrôle microbiologique de chaque traite de colostrum on arrive à garantir la meilleure qualité ; par contre ce monitoring revient cher.
La microfiltration nécessite l’enlèvement de la matière grasse, c’est-à-dire de tous les ingrédients liposolubles (hormones et certains vitamines et immunoglobulines).
La pasteurisation à 63° dénature à son tour les enzymes.

 

Quant à l’extraction de composants

Seulement le colostrum complet peut jouer en plein synergie avec les plus de 1000 ingrédients. Un sérum est toujours un extrait de l’intégralité (comme p.ex. le sérum de sang).
La standardisation de certains ingrédients se fait pour recevoir un taux d’IgG régulier. D’autre part, la balance naturelle du colostrum est déséquilibrée, d’autant que ce ne sont pas vraiment que les IgG qui mettent en valeur la qualité du colostrum.

 

Quant à la méthode de séchage

La lyophilisation est la méthode royale mais très couteuse. La pulvérisation se fait comme processus industriel pour obtenir de la poudre de lait ou bien du colostrum en grande quantité.

 

 

@2018 SwissBioColostrum AG. All rights reserved.